Imprimer la page

Un voyage dans la Nouvelle-France de 1645

À quoi ressemblait la Nouvelle-France en 1645? Qu’auriez-vous vu, entendu, touché, mangé, senti? L’atelier Un voyage dans la Nouvelle-France de 1645 y répond en présentant un tableau de la vie quotidienne des habitants de la Nouvelle-France dans les dernières années du Régime français sur terre d’Amérique.

LES THÈMES ABORDÉSnf-toucher-livre01

CE QU’ON VERRAIT

  • Le territoire – À quoi correspondait la Nouvelle-France? Combien de temps prenait la traversée de la France à la Nouvelle-France?
  • La population – La population était petite pour un si large territoire… Et peu de femmes ont tenté la traversée jusqu’à maintenant.
  • Les déplacements – Aucune route ne reliait les villes de Montréal et Québec. La seule façon de se déplacer était en canot ou en bateau, en suivant les rivières comme de véritables routes.
  • Les maisons – Plusieurs maisons étaient encore faites en bois, mais des maisons en pierres faisaient leur apparition. Mais elles étaient relativement différentes de ce à quoi on s’imagine généralement. Nos reconstitutions (dans les films ou dans nos villes) sont-elles fidèles à la réalité historique? La réponse risque de vous surprendre…
  • Les vêtements – Les hommes et les femmes ne portaient pas les mêmes vêtements : on n’aurait jamais imaginé qu’une femme porte des pantalons… Mais il est une pièce de vêtement que tout le monde portait à cette époque : le linge. C’est l’ancêtre de nos chemises.

CE QU’ON TOUCHERAIT

  • Un artefact – Les jeunes auront la chance de toucher à un manuscrit qui date du dernier quart du XVe siècle, soit dans les années autour de la naissance de Jacques Cartier.
  • Des reproductions – Les jeunes pourront aussi venir toucher à des reproductions d’objets de la Nouvelle-France.
  • Le froid – Comment les habitants de la Nouvelle-France ont-ils réussi à vivre dans le froid? Au début, ce fut difficile et plusieurs en sont morts.

CE QU’ON ENTENDRAIT

  • Le langage – Parlait-on, au XVIIe siècle, le beau langage auquel le cinéma nous a habitués? Quelles étaient les différences et les similitudes avec le français d’aujourd’hui? Non seulement au niveau du vocabulaire, mais aussi au niveau de l’accent.
  • Expressions qui nous sont restées – Certaines expressions utilisées par nos ancêtres nous sont restées (comme «barrer la porte»). Pourquoi les utilisons-nous encore aujourd’hui?

CE QU’ON MANGERAIT

  • La nourriture – Que mangeait-on en Nouvelle-France? Comment nommait-on les repas?
  • Les épices – Les épices jouaient un rôle important dans l’esprit des habitants de la Nouvelle-France pour se maintenir en santé.

CE QU’ON SENTIRAIT

  • L’hygiène – Les médecins du XVe au XVIIIe siècles déconseillaient l’utilisation de l’eau pour se laver. Comment faisait-on alors pour conserver une certaine hygiène?
  • Les déchets – Comment faisait-on pour se débarrasser de nos déchets? Y avait-il un système de collecte comme aujourd’hui?

nf-odorat-hygiene01

FICHE TECHNIQUE

ACCESSOIRES DE L’ATELIER :

  • 1 costume masculin du XVIIe siècle
  • 1 costume féminin du XVIIe siècles
  • Cordages de bateau enduits de goudron
  • Reproductions d’épées
  • 1 manuscrit du XVe siècle (artefact que les élèves pourront manipuler)
  • 1 livre du XVIIIe siècle (artefact que les élèves pourront manipuler)
  • Exemples de nourriture (épices, pains, etc.)
  • Présentation «Power Point»

DEVIS TECHNIQUE (à fournir par l’école)

  • Projecteur pour ordinateur (pour une présentation «Power Point»
  • Écran
  • 2 grandes tables

Liste des activités offertes aux écoles primaires

Cliquez sur un titre pour accéder à la description des ateliers

    Un voyage dans la Nouvelle-France de 1645 Un voyage dans la Nouvelle-France de 1745 Un voyage dans la Nouvelle-France de 1645 a 1745 contes et legendes

    Tarifs

    Me joindre